Le tourisme médical : une pratique en hausse

Avez-vous entendu parler du tourisme médical? Bien qu’il n’y ait pas de définition à proprement parler, il s’agit dans les faits de voyager à l’étranger pour y recevoir des soins de santé quelconques. Chirurgie esthétique, traitement expérimental et acte chirurgical, le tourisme médical a grimpé en popularité ces dernières années, et les Canadiens – dont les Québécois – tendent de plus en plus vers cette pratique. En 2016, on dit que 60 000 Canadiens se seraient fait soigner à l’extérieur du pays.

Le tourisme médical : une pratique alléchante?

Plusieurs facteurs expliquent une telle popularité, entre autres : la difficulté d’accéder au système de santé et les coûts liés aux soins. Évidemment, le contexte dans lequel on se trouve en 2017 a également permis de faciliter le processus. Aujourd’hui, plus que jamais, on note une meilleure accessibilité des transports, l’expansion rapide d’Internet et une amélioration constante de la qualité des soins.

Des avantages… mais plusieurs inconvénients

D’un point de vue monétaire, il est clair que le tourisme médical peut sembler une option intéressante. Toutefois, les nombreux inconvénients en valent-ils la chandelle? Le tourisme médical est dans les faits déconseillé par les autorités sanitaires canadiennes, pour les raisons suivantes :

-Au Canada, nous retrouvons les plus hautes normes de sécurité pour les patients. Ailleurs, les standards sont différents

-La qualité des soins à l’étranger est véritablement aléatoire

-Il peut être complexe de transmettre un dossier médical en bonne et due forme d’un pays à l’autre

-La post-chirurgie est un moment clé, notamment en ce qui concerne la chirurgie esthétique. Pourtant, les patients qui se font traiter à l’étranger sont souvent laissés à eux-mêmes après la chirurgie, ce qui engendre nombre de complications qui compliquent la guérison

-Les recours sont limités si les patients ne sont pas satisfaits ou dans le cas d’une erreur médicale

-Il n’est pas rare que les patients contractent des infections en raison de bactéries résistantes aux médicaments présentes dans les hôpitaux à l’étranger

-Bref, c’est peu d’économies pour le risque couru

Si vous désirez avoir recours à cette pratique, nous vous conseillons d’en parler d’abord à votre médecin pour qu’il puisse discuter avec vous des options qui s’offrent à vous. Une chirurgie est un acte médical sérieux. Ne minimisez pas les risques du tourisme médical quant il s’agit de votre santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *