Nymphoplastie

Réduction des petites lèvres

Patiente présentant un inconfort, une douleur ou ayant des difficultés à maintenir son hygiène au niveau des petites lèvres.

Amélioration de l’apparence et du confort tout en minimisant les cicatrices.
La technique de chirurgie des petites lèvres
La réduction des petites lèvres est faite en fonction de la déformation tout en minimisant les cicatrices en zones de friction.
La convalescence
Application d’onguent sur les cicatrices, nettoyage fréquent, après les besoins et sous la douche. Porter une serviette hygiénique jusqu’à l’arrêt des écoulements. Reprise des activités physiques et relations sexuelles à partir de 3 semaines.

Se préparer à la chirurgie
Cesser de fumer, éviter la médication qui éclaircit le sang. Respecter le jeûne demandé et bien nettoyer la peau avec un savon antiseptique.
À surveiller
Enflure importante, saignement important, fièvre, rougeur, écoulement purulent.
Les complications
Saignement, infection, ouverture de la plaie, mauvaise cicatrisation visible, diminution de la sensibilité de la peau. Dans des cas plus rares, il est possible de ressentir de la douleur ou de la sensibilité lors des relations sexuelles.



Frais reliés

  • Prix de l’opération
     À partir de 1 925 $
    (taxes incluses)






1.

À qui s’adresse la chirurgie intime ?

Elle fait appel à toutes les personnes qui souhaitent améliorer la condition et l’apparence de la région intime. Il existe différentes interventions de chirurgie intime féminine. Par exemple, la labioplastie permet la réduction des grandes lèvres vaginales ainsi que des petites, qui peuvent être hypertrophiées ou asymétriques. Il arrive également que les lèvres, grandes et petites, soient atrophiées. Dans ce cas, on observe une perte de volume et d’élasticité, c’est pourquoi certaines femmes procèdent à une augmentation de ces dernières. À noter : l’âge contribue à l’atrophie des lèvres. Chez certaines femmes, les traits congénitaux des petites lèvres démontrent une hypertrophie. Il s’agit d’un trait tout à fait naturel. Généralement, cela ne constitue pas une gêne d’un point de vue esthétique et fonctionnel. Toutefois, si l’hypertrophie est importante, elle peut causer des désagréments. Ce développement excessif des lèvres amène la femme à devoir porter une attention plus particulière à son hygiène et participe parfois à créer un inconfort lors des activités physiques pratiquées, par exemple, le vélo. Elle peut même représenter un obstacle psychique pour la vie sexuelle. Il est important de savoir que l’habitude développée par de nombreuses femmes, soit le rasage généralisé dans cette région, accentue l’apparence de ces traits et risque de les incommoder davantage. On remarque également qu’après l’accouchement, les femmes peuvent développer une hypertrophie des petites lèvres (+/- relaxation vaginale). Évidemment, d’autres variations anatomiques peuvent exister et selon les cas, elles peuvent être traitées.

2.

En quoi consiste la chirurgie :

La nymphoplastie : il s’agit d’une réduction de l'excédent ou d’une asymétrie des petites lèvres. Dans un cas comme celui-ci, une excision conservatrice est pratiquée à des fins esthétiques, mais aussi afin d’accroître le confort de la femme. Excision du capuchon clitoridien : ce capuchon du clitoris, aussi appelé « prépuce clitoridien », est un excédent cutané qui se trouve par-dessus le clitoris. Sa présence peut être gênante. Cette excision permet la réduction de cet excédent cutané. Chirurgie des grandes lèvres : les principales raisons de ce type de chirurgie sont liées à l’hypertrophie ou à l’atrophie. Lorsque les grandes lèvres sont hypertrophiées, il s’agit d’apporter une réduction, en enlevant un excédent de graisse ou de peau, et lorsque les grandes lèvres sont atrophiées, il s’agit plutôt de faire un lipo injection.

3.

Raffermissent vaginale

Plusieurs facteurs peuvent causer un relâchement, un étirement, voire même une déchirure des muscles et des tissus vaginaux : les accouchements, les grossesses, les changements de poids et le vieillissement. Le rajeunissement vaginal, aussi appelé « raffermissement vaginal », peut régler ces problèmes. Il s’agit d’effectuer une diminution conservatrice de la circonférence inférieure du vagin.

4.

Quelles sont les conséquences de ces chirurgies ?

L’engouement est grandissant pour ce type de chirurgies. Cependant, toutes les chirurgies comportent des risques. À court terme, les principaux risquent sont le saignement et l’infection. À plus long terme, une cicatrisation excessive peut causer des imperfections au niveau des régions traitées et donner naissance à des douleurs lors des relations sexuelles. Assurément, une correction conservatrice, bien exécutée, évite les complications possibles.

5.

Chirurgie intime et grossesse

La chirurgie intime n’est pas contre-indiquée lorsque la femme est enceinte. Par ailleurs, puisque d’importants changements surviennent dans la région intime à la suite de la grossesse, il est préférable d’effectuer cette chirurgie après l’accouchement.

6.

Convalescence

Après ce type de chirurgie, la femme est en arrêt de travail pour une durée allant de 5 à 7 jours. Quant à l’activité physique, on suggère de façon générale d’attendre 2 semaines avant la reprise. La clé réside dans le respect de son seuil de tolérance à la douleur. En ce qui concerne les relations intimes, il est indiqué d’attendre de 3 à 4 semaines.

7.

Conseils post opératoires

Dans un premier temps, après ses besoins, il est essentiel de nettoyer et de rincer, sous la douche, la région opérée. De plus, il faut appliquer une crème antibiotique 3 fois par jours ainsi qu’après chaque rinçage. Il est conseillé d’utiliser une serviette sanitaire comme pansement.

8.

Est-ce que la cicatrice peut disparaître ?

Une cicatrice ne disparait jamais, cependant son apparence s’améliore beaucoup avec le temps et dans certains cas, elle peut devenir pratiquement imperceptible.


Suivre Dr Haddad

Dr Jacques Haddad

1000 boulevard Lionel-Groulx,
bureau 101
,
Sherbrooke (Quebec)
J1L 0H5

Nous joindre

Téléphone : 1-819-822-3025
Télécopieur : 1-819-822-0646
Ligne sans frais : 1-844-822-3025

Nous écrire