Allaiter avec des prothèses mammaires?

Plusieurs femmes qui décident d’opter pour des prothèses mammaires sont inquiètes à savoir si elles pourront tout de même allaiter avec le port de ces implants et quel est le processus à envisager. Voici certains faits à retenir sur le sujet pour vous faire votre petite idée!

L’emplacement


Lors de l’intervention, on installe les prothèses derrière la glande mammaire, soit en arrière du muscle. Ainsi, peu importe la technique utilisée, le chirurgien s’assure de préserver (dans la mesure du possible) les canaux galactophores (ceux qui produisent du lait). L’allaitement n’est donc généralement en rien perturbé.

La cicatrisation


Tout dépendant de la cicatrisation suite à la pose des implants, il se peut, dans certains cas spécifiques, que la cicatrice nuise à l’allaitement. En effet, plus la cicatrice est à proximité de l’aréole du mamelon, plus il y a un risque qu’elle touche aux canaux galactophores et donc cela pourrait limiter en partie l’allaitement.

Le gel de silicone


Mais, est-ce que le gel de silicone peut passer dans le lait? Plusieurs études ont voulu mesurer la quantité de silicone se trouvant dans le lait des femmes ayant des implants. Résultat : Il n’y aurait aucune différence dans la qualité du lait observé par rapport aux femmes n’ayant pas d’implants.

Une intervention associée


Évidemment, si on doit également apporter une correction importante de ptôse mammaire (intervention associée qui vise la correction de l’affaissement des seins) et indirectement que la plaque aréolo-mamelonnaire nécessite un déplacement notable, il se pourrait que par la suite, l’allaitement soit moins évident.

Discussion avec le chirurgien


Toutes les femmes sont uniques. Ainsi, le type d’intervention pour pose de prothèses mammaires divergera selon l’anatomie et les besoins spécifiques de la femme en question. Ainsi, il est préférable de discuter avec votre chirurgien en amont afin de voir dans quelle mesure le port d’implants pourrait affecter l’allaitement futur et quels sont les risques associés. (si tel est le cas). Toutefois, de manière générale, il faut retenir que les implants pourraient limiter l’allaitement chez certaines femmes, mais ce taux reste très bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *